dimanche 25 septembre 2016

Scène tragique


















Survol de la saison du Théâtre national de Toulouse imaginée par Agathe Mélinand et Laurent Pelly, directeurs du Centre dramatique national de Toulouse jusqu’en 2017.
 

Devant essuyer une cruelle baisse de sa subvention municipale, comme c’est d’ailleurs le cas de la plupart des structures culturelles de la ville, le Théâtre national de Toulouse accueillera son premier spectacle à la mi-novembre seulement. On verra alors la reprise de la mise en scène de "l’Oiseau vert" de Carlo Gozzi, signée par Laurent Pelly, avec l’incroyable Marilú Marini. En attendant, Aurélien Bory présente "Spectacula", installation en accès libre dans la grande salle, dès le 30 septembre. Ce dernier livrera plus tard "Espæce", inspiré d’un livre de Georges Perec et créé cet été au Festival d’Avignon. On attend cet automne "Rêve et folie" du poète autrichien Georg Trakl interprété par un acteur dirigé par Claude Regy, puis le gigantesque "2666" mis en scène par Julien Gosselin, d’après l’ouvrage de Roberto Bolaño. 

On retrouvera Joël Pommerat avec sa version du "Petit chaperon rouge", alors que le duo Samuel Hercule et Métilde Weyergans croisera images vidéo, voix et musique pour "Blanche-Neige ou la chute du mur de Berlin". Après le succès du "Crocodile trompeur" au Théâtre Garonne, Jeanne Candel et Samuel Achache propulsent leur troupe d’acteurs, augmentée de chanteurs lyriques, sur le grand plateau pour "Je suis mort en Arcadie", d’après "l’Orfeo" de Claudio Monteverdi ! Pippo Delbono revient seul en scène avec "la Notte", version très personnelle de "la Nuit juste avant les forêts" de Bernard-Marie Koltès, et avec un spectacle musical pour lequel il partagera la scène avec un violoniste. 


Deux créations d’Isabelle Lafon seront présentées : reprise de "Deux ampoules sur cinq" inspiré de "Notes sur Anna Akhmatova" de Lydia Tchoukovskaïa ; et "Let me try" d’après le "Journal" de Virginia Woolf. Citons aussi Simon Abkarian et ses deux «tragi-comédies de quartier» avec Ariane Ascaride, puis Jean Bellorini adaptant "les Frères Karamazov" de Dostoïevski, Jacques Vincey dirigeant Natalie Dessay dans "Und" (photo) du Britannique Howard Barker, et le chorégraphe Pierre Rigal lorgnant du côté du mythe d’Œdipe avec "Même", etc. Laurent Pelly relèvera enfin un nouveau défi en montant "les Oiseaux" d’Aristophane, dans une traduction d'Agathe Mélinand, etc.


Jérôme Gac

"Und" © C. Reynaud de Lage
 

"Spectacula", du 30 septembre au 19 octobre,
du mardi au samedi de 16h00 à 22h00, dimanche de 14h00 à 19h00 ;
 

Lectures, vendredi 7 et 14, samedi 8 et mercredi 19 octobre à 20h00,
dimanche 9 octobre à 17h00 ;
 

Improvisations au piano, samedi 15 octobre, à partir de 19h00. Entrée libre.
 

TNT, 1, rue Pierre-Baudis, Toulouse. Tél. : 05 34 45 05 05.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire